Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

ACCUEIL PRESENTATION MES CHANSONS 1972 - 2011 MARGUERITE CAHIER TEXTES AUDIO L'OMBRE DU SOUVENIR PETREL  ET MOI..............EMOIS MAMA: mon ami, mon frère HOMMAGES PERSONNELS HOMMAGE A JEAN FERRAT CARNET MUSICAL SURVOL ( AUDIO - VIDEO ) CHANSONS DE JEAN FERRAT "The LOVERS" STORY "SIX BEMEOLS" STORY DES TV... ET GRAEME ARDISSON.......NETTES STORY  LE "PETIT CAFE" 1979 "RENCONTRE" STORY  FÊTES DE LA MUSIQUE LES ANNEES 90  LES ANNEES 2000 PETIT BAL DU SAMADI SOIR STUDIO 2008 - 2012 CHANSONS DE PLEIN VENT "SIX BEMEOLS" STORY RETROUVAILLES 2010 DES TV... ET GRAEME  LE "PETIT CAFE" 1978 ARDISSON.......NETTES "RENCONTRE" STORY GRAEME 2  3 FÊTES DE LA MUSIQUE LES ANNEES 90  LES ANNEES 2000 HOMMAGE à JEAN FERRAT ALSACE CORRE: 1917 - 1967 COLLEGE DE CILAOS  MAURICE : SEJOUR SCOLAIRE 1998 CANADA : VOYAGE SCOLAIRE 2001 MARE - SECHE POESIES KARAOKE CINEMA MON LIVRE D'OR MON CARNET MUSICAL 8 MAURICE 98 A MAURICE 98 B ASSURANCE SUR LA MORT TROIS HEURES DIX POUR YUMA 

"The LOVERS" STORY

"The LOVERS" était composé d' Expédit PAYET(Guit Accomp.), Daniel GONTHIER (basse), d'Edmont PAYET dit "Mama" ( batterie), de Dany CORRE (batterie) et de moi-même ( chant et guit solo). Le responsable du groupe s'appelait Simon LEBRETON, qui allait s'illuster dans une carrière politique intéressante (Maire de Cilaos, Conseiller Général).

photo: The LOVERS. Au premier rang de gauche à droite: Expédit PAYET, Daniel GONTHIER, Roland FOLIO. Au deuxième rang: Simon LEBRETON(manager), Edmont PAYET(Mama)--1965

Tout a commencé au mois de Mars 1965 dans notre petit village de Cilaos à l'Ile de la REUNION, à l'époque où les groupes se contentaient de trois guitares ( solo, ccompagnement et basse) et d'une batterie, à l'image des CHAUSSETTES NOIRES d' Eddy MITCHELL, des CHATS SAUVAGES de Dick RIVERS, des PIRATES de Dany LOGAN,.. Tous les noms de quadrupèdes ou de volatiles étaient passés en revue (LES LOUPS, LES LYNX, LES CHATS NOIRS, LES AIGLES, LES POULES MOUILLEES,...). Un groupe très apprécié dans l'Ile, l' AJER (Association des Jeunes Etudiants Réunionnais), est dans le cirque pour un concert à la salle de cinéma. Les musiciens ont pour noms Alain BASTIDE, Henry MAYER, Tony MANGLOU, Maurice FABREGUE,.. Le chanteur est un certain Barnabé HOAREAU présentateur de l'émission "Jeux et chansons dans votre quartier" à la télévision locale. Ces artistes ont régalé l'assistance de leurs prouesses et nous ont donné l'envie de monter notre propre groupe. Pour nous démarquer de la tendance, nous avons appelé notre petit orchestre " The LOVERS". Moins percutant mais plus romantique. La mode est alors à l'instrumental, le modèle mondialement reconnu étant" The SHADOWS". Rappelez-vous ces titres devenus de véritables pièces de musée: Apache, Kon Tiki, Atlantis, FBI, Foot Tapper, Géronimo, Dakota, Peace Pipe, Shazam et des dizaines d'autres. Et puis il y eut aussi "THEME FOR YOUNG LOVERS" qui a été notre morceau d' introduction à chaque soirée que nous animions. "The SHADOWS" a fait de nombreux émules ( The VENTURES, The FINGERS,...). Ah! ce slow langoureux intitulé " The Millionnaire" du groupe "The DAKOTAS", ou encore le non moins célèbre "Wheels" qu'interprétait un autre groupe nommé "Strings Along". QUE DU TRES BON! Nous avions rendez-vous avec les bals du Samedi soir et les mariages. BELLE EPOQUE! (ces titres se trouvent dans le lcteur ci-dessous).Pour pouvoir acheter le matériel, un liste de souscription été soumise aux habitants de Cilaos. Mettre la main à la poche n'a pas été chose facile pour beaucoup, mais il y eut tout de même de généreux donnateurs, et même des très généreux. Cela nous a permis d'acquérir nos guitares, notre batterie, nos amplificateurs et notre microphone. Prêts pour la scène, nous allions affronter le public lors de notre première grande soirée: Le Maire de l'époque, Monsieur Irénée ACCOT, nous avait proposé d'animer le bal du 14 Juillet 1965, mais nous avons préféré assurer notre propre soirée dans un local commercial dont la contruction venait de se terminer. Il s'agit du commerce qui a pendant longtemps fonctionné sous le nom de "SUPERFAVORI". La soirée a connu un franc succès et nous a permi de nous installer dans la peau de musiciens très demandés à Cilaos. On a raconté que les membres de l'orchestre TAQUET de Saint-Louis, qui étaient abonnés aux animations dansantes dans le Cirque, étaient tous dépités car ils craignaient de ne plus être recrutés à l'avenir. Nous en revanche, nous étions aux anges.

Le lecteur ci-dessous propose une sélection de morceaux instrumentaux que nous jouions à cette époque. La plupart sont des tubes des shadows, d'autres des titres couramment interprétés à la guitare électrique (Fender et autres). Seul le célébrissime "Theme for young lovers" est un "SHADOWS" original. C'est pourquoi je n'en publie qu'un extrait. Les autres titres sont des imitations.

"The LOVERS" story

C'est le coup de foudre. Nous décidons de remonter l'orchestre qui deviendra "The LOVERS II", pour animer les boums et soirées dansantes. A la fin des vacances les musiciens se séparent. Mais ça a été une expérience vraiment enrichissante .Toujours et encore les tubes des "SHADOWS". Pour ma part, je tenais la guitare rythmique et je chantais "scandale dans la famille", "les moustaches", "monsieur cannibale"(Sacha DISTEL). Après une pause d'une année pour cause d'études à l' Ecole Normale de Saint-Denis, je me suis retrouvé avec des musiciens rencontrés sur la plage de l'Etang Salé pour animer des boums de vacances à Saint Leu en 1967. Au menu toujours "The Shadows" mais aussi du vocal avec les chansons de François Deguelt ( " On ne s'en va jamais des îles", " Le ciel, le soleil et la mer",...), d'Adamo ( "La nuit", "Une mèche de cheveux"...).

Séparation à la rentrée d'Août 1965, chacun des membres devant intégrer un lycée sur la côte. Pour moi ce fût l'Ecole Normale de Saint-Denis. Pendant les vacances de l'été 1966, je rencontre trois musiciens de talent venus passer leurs vacances dans le cirque: Paul MAZAKA, excellent guitariste qui a saura faire parler de lui, Guy JEANETTE, batteur expérimenté qui jouait dans un orchestre célèbre de l'île, Paul CELESTE, un talentueux bassiste.



ROLAND F.

"Voici l 'heure de la quiétude et de chanter, face à face avec toi, la consécration de ma vie, dans le silence de ce surabondant loisir." (Rabindranath Tagore)

miroir ET reflets

Visites

folio.roland@orange.fr