Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

ACCUEIL PRESENTATION MES CHANSONS 1972 - 2011 MARGUERITE CAHIER TEXTES AUDIO L'OMBRE DU SOUVENIR PETREL  ET MOI..............EMOIS MAMA: mon ami, mon frère HOMMAGES PERSONNELS HOMMAGE A JEAN FERRAT CARNET MUSICAL SURVOL ( AUDIO - VIDEO ) CHANSONS DE JEAN FERRAT "The LOVERS" STORY "SIX BEMEOLS" STORY DES TV... ET GRAEME ARDISSON.......NETTES STORY  LE "PETIT CAFE" 1979 "RENCONTRE" STORY  FÊTES DE LA MUSIQUE LES ANNEES 90  LES ANNEES 2000 PETIT BAL DU SAMADI SOIR STUDIO 2008 - 2012 CHANSONS DE PLEIN VENT "SIX BEMEOLS" STORY RETROUVAILLES 2010 DES TV... ET GRAEME  LE "PETIT CAFE" 1978 ARDISSON.......NETTES "RENCONTRE" STORY GRAEME 2  3 FÊTES DE LA MUSIQUE LES ANNEES 90  LES ANNEES 2000 HOMMAGE à JEAN FERRAT ALSACE CORRE: 1917 - 1967 COLLEGE DE CILAOS  MAURICE : SEJOUR SCOLAIRE 1998 CANADA : VOYAGE SCOLAIRE 2001 MARE - SECHE POESIES KARAOKE CINEMA MON LIVRE D'OR MON CARNET MUSICAL 8 MAURICE 98 A MAURICE 98 B ASSURANCE SUR LA MORT TROIS HEURES DIX POUR YUMA 

L'OMBRE DU SOUVENIR

Texte et Musique: Roland FOLIO (1978) Ils s'appelaient Marie-Thérèse, Elianne, Bernard et André. Ils avaient treize ou quatorze ans, respiraient la joie de vivre et portaient dans le coeur les espoirs d'une jeunesse sans cesse bousculée mais confiante en son avenir. L'Ecole était le catalyseur de leurs rêves et leurs aspirations. Et puis...en ce 10 Mars 1973, des espérances brisées dans la tourmente d'un cyclone dont le nom n'inspirait pas la méfiance: Lydie déversa sur l'ile ses tonnes de pluies qui gonflèrent les rivières, comme pour défier la nature. Aux alentours de 14 heures ce samedi là, de la vingtaine d'enfants partis du Collège pour regagner leur domicile, quatre ne l'atteindront pas. Happés par le déluge, ils resteront à jamais scellés à ce pont sur la Ravine des Prunes qui aura écrit l'une des pages les plus douloureuses de l'Histoire de Cilaos. Restent le souvenir, des visages rayonnants, un pont sur lequel des visiteurs s'arrêtent parfois et, par-dessus tout, les pleurs d'une mère que la détresse replie sur elle-même. Le texte que voici a été écrit en 1977, à la mémoire de quatre de mes élèves injustement et préméturément arrachés à la vie. Ils s'appelaient.....

Vingt peut-être à prendre la routePour rejoindre la maison,Sans jamais le moindre douteQu'ils allaient y laisser des noms;Sur le torrent d'écume riche,Vont tenter de passer le pont;Mais la chaîne, quand elle triche,Peut libérer quatre maillons.

Entre les crocs du torrent,Près du champ au nectar de fraise,Sous l'orage de ses treize ans Est tombée Marie Thérèse;La nuit eut ce funeste appâtAuquel l'enfant se laissa prendre;Et dans les folies du fracas,L'âme au ciel s'en alla rendre.

Dans la suite du cortègeElianne rejoint ses compagnons;Ainsi se referme le piègeSur la fillette en perdition;Pour la gloire du tragique pont,Quatre noms gravés dans la pierre;Enfants martyrs cherchez dans le ventUn peu d'amour, une prière.

Cette chanson a été diffusée à la télévision lors de l'émission "Le Petit Café", en 1978.

Dans l'ombre du souvenir,Une mère pleureUn enfant déchiquetéNoyé dans sa peur.

Puis le sort par caprice malsainChoisit Bernard et puis André;La tempête , pour apaiser sa faim,L'un et l'autre va entraîner;Ultimes souffles et cris démentsSont étouffés dans le fleuve en rage,L'écume blanche devient sangPour une noce, l'horrible carnage.

Dans l'ombre du souvenir,Une mère pleureUn enfant déchiquetéNoyé dans sa peur.

L'OMBRE DU SOUVENIR

Regardez le clip vidéo ci- dessous



ROLAND F.

"Voici l 'heure de la quiétude et de chanter, face à face avec toi, la consécration de ma vie, dans le silence de ce surabondant loisir." (Rabindranath Tagore)

miroir ET reflets

Visites

folio.roland@orange.fr