Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

ACCUEIL PRESENTATION MES CHANSONS 1972 - 2011 MARGUERITE CAHIER TEXTES AUDIO L'OMBRE DU SOUVENIR PETREL  ET MOI..............EMOIS MAMA: mon ami, mon frère HOMMAGES PERSONNELS HOMMAGE A JEAN FERRAT CARNET MUSICAL SURVOL ( AUDIO - VIDEO ) CHANSONS DE JEAN FERRAT "The LOVERS" STORY "SIX BEMEOLS" STORY DES TV... ET GRAEME ARDISSON.......NETTES STORY  LE "PETIT CAFE" 1979 "RENCONTRE" STORY  FÊTES DE LA MUSIQUE LES ANNEES 90  LES ANNEES 2000 PETIT BAL DU SAMADI SOIR STUDIO 2008 - 2012 CHANSONS DE PLEIN VENT "SIX BEMEOLS" STORY RETROUVAILLES 2010 DES TV... ET GRAEME  LE "PETIT CAFE" 1978 ARDISSON.......NETTES "RENCONTRE" STORY GRAEME 2  3 FÊTES DE LA MUSIQUE LES ANNEES 90  LES ANNEES 2000 HOMMAGE à JEAN FERRAT ALSACE CORRE: 1917 - 1967 COLLEGE DE CILAOS  MAURICE : SEJOUR SCOLAIRE 1998 CANADA : VOYAGE SCOLAIRE 2001 MARE - SECHE POESIES KARAOKE CINEMA MON LIVRE D'OR MON CARNET MUSICAL 8 MAURICE 98 A MAURICE 98 B ASSURANCE SUR LA MORT TROIS HEURES DIX POUR YUMA 

MARGUERITE

Si le ciel m'ouvre ses portes quand j'aurai fini mon parcours,Riche de ma vie, je m'envolerai avec les anges d'amour,Et je sais bien qu'elle sera là à m'attendre bras ouvertsPour bercer mon âme encore de ses doux chants, de ses prières. Elle avait nom Marguerite et elle était ma mère.

27 AVRIL 1915 - 21 AOÛT 2007

Elle voit le jour au mois d'Avril 1915, est la deuxième d'une lignée de quatre filles que le destin va prématurément séparer après la mort de leurs parents qui survient alors qu'elles sont encore toutes petites. A huit ans elle est donc confiée à un oncle qui l'élève dans des conditions pas toujours faciles. A dix neuf ans, elle rencontre celui qui va devenir son compagnon pour la vie. Ils auront pas moins de neuf enfants qu'ils entoureront du même amour. Le dernier, né en 1955, ne vivra que trois mois. Le chef de famille s'en ira en Février 1987. Elle surmontera toutes les difficultés, notamment celle qui consistera à apprendre des taches inconnues pour elle parceque réservées à son époux. Elle s'en tirera fort bien. Elle accusera le choc de la disparition de ses soeurs et celle de son grand fils en 1998, affrontera ces épreuves avec beaucoup de force et de courage et les surmontera. L'âge et la maladie feront leur oeuvre. Et en ce 21 du mois d'Août 2007, elle ne verra pas le soleil se coucher. Tout doucement, discrète et digne à l'image de toute sa vie, elle s'en est allée, le visage éclairé par ce sourire qui quittait rarement ses lèvres, retrouver ceux dont elle était séparée depuis trop longtemps, et avec lesquels elle n'a cessé de prier jusqu'à son dernier jour. Elle avait nom...

Son coeur était la fleur d'amour aux pétales que l'on partage,"J'aime beaucoup, passionnément, à la folie", et d'avantage,Comme la Sainte qu'à l'église nous invoquions dans nos prières,Elle avait nom Marguerite et elle était notre mère. Et lorsque le ciel l'appela, en ce jour d'Août ensoleillé,Pour son voyage dans la lumière les anges l'ont accompagnéeVers l'être cher qui fût notre père, et de sa vie le compagnon,Lequel l'avait précédée, je crois, d'un peu plus de vingt ans. "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé"Ce vers de Lamartine me cingle, tel le fouet;En traduisant l'absence il me rassure pourtant:De là-haut, à tout instant, ma mère veille sur ses enfants.

MARGUERITE Texte et Musique: Roland FOLIO (2008) Nous étions huit à élever, ce ne fût pas une mince affaire,Chaque jour se brisant à la tache,c'était sa croix jusqu'au calvaire,Jamais plaintive cependant, seulement soucieuse quelques fois,Sans cesse dévouée, attentionnée, elle a longtemps guidé nos pas Et les années s'écoulèrent réglées au rythme des labeurs,Les courses, le ménage, le repas qui se tenait toujours à l'heure,Mais même si la bonne chair était rarement au rendez-vous,Nous avions le miel de ses baisers quand nous grimpions sur ses genoux. Lorsqu'une méchante fièvre, pour quelques temps, nous clouait au litElle savait nous réconforter, et de sa main amie,Nous caressait le front, tendrement, en nous faisant apprendreLes belles chansons d'autrefois que nous aimions entendre .

Regardez le clip vidéo ci- dessous



ROLAND F.

"Voici l 'heure de la quiétude et de chanter, face à face avec toi, la consécration de ma vie, dans le silence de ce surabondant loisir." (Rabindranath Tagore)

miroir ET reflets

Visites

folio.roland@orange.fr